Une Playlist signée Parklife Records pour le webzine SECTION 26



Quand j’ai découvert Parklife 060, quasiment dix ans après sa sortie – c’est vous dire si je suis câblé comme disait Mitterrand -, je ne me doutais pas qu’un second numéro était au programme. C’est en interviewant Mathieu Marmillot, chef d’entrepriseS (Manson’s Child, Parklife, le label et le fanzine, entre autres) de Colmar, cette ville à mi-chemin entre Mulhouse la rebelle exhaltée et Strasbourg la belle endormie, pour la collection Papivole, qu’il m’a donné ce scoop.
Ce qu’il ne m’avait pas dit, c’est que j’aurais une sacrée surprise en lisant le sommaire ; on va pas se mentir, ça va pas être une opération éthique éthique de présenter cette rubrique ce soir : j’ai la chance de raconter ma vie (la partie musicale, je vous rassure) dans le très beau Parkife 061, qui vient de sortir et qui est déjà épuisé à la source (même s’il en reste dans les nombreux points – un dizaine de magasins de disques – de vente sur le territoire). J’y pose entre groupes adorés (Stereolab, The Wake) et groupes amis (Le Plus Simple Appareil, Sinaïve), beau cadeau. Ce qui ne m’empêche pas, avec droiture, de rendre la pareil à Mathieu, fort de cette riche histoire provinciale et commune, désynchronisée, que nous vivons depuis 30 ans ici en Alsace. Ce soir, il nous offre un voyage à l’intérieur de son labyrinthe musical entre new-wave et post punk, pop et musiques électroniques.

TRACKLIST

01. The Wipers, Youth Of America

02. The Wead, By The Whey

03. The Dentists, Strawberries Are Growing In My Garden (And It’s Wintertime)

04. Plastic Estate, This Place

05. Television Personalities, Silly Girl

06. The Wake, Melancholy Man

07. Snipers, Je t’attends

08. Asylum Party, Julia

09. Welcome To Julian,

10. Stereolab, Dimension M2

11. Hologram Teen, Marsangst

12. Fergus & Geronimo, No Parties

13. Figure Study, Interaction

14. One Summer Change

15. Denner, Turbulence

16. Manson’s Child, Walking On The Lane

17. A Bomb, Movement

18. Rick Poppa Howard, Ceremony (Original Mix)

19. Blackmail, Guinée – Bissau

20. Police des moeurs, Première neige

21. N0V3L, Take You For

22. Pottery, Hot Like Jungle

23. Part Time, I Didn’t Know

24. Mia Joy, Haha

25. Cul de Sac, Portland Cement Factory at Monolith

26. Buggy, Blaesheim Hill

Fanzine PARKLIFE 61 momentanément épuisé en VPC mais en vente chez les disquaires

En vente chez les disquaires suivant

Gibert Joseph (Paris St Michel)
Transat (Poitier)
Total Heaven (Bordeaux)
Locked Grooves (Strasbourg)
Mélodie En Sous-Sol (Mulhouse- sold out)
La Face Cachée (Metz)
Discobole (Colmar)
72 Records (Bruxelles- en attente)
Le DeTour (Saint Louis- sold out)
Dialogues Musiques (Brest)
La Malle à Disques (Amiens)
tポップレコード ( Tokyo – sold out)

Une réimpression de Parklife 061 sera réalisée en Mars 2021.
Les pré-commandes sont à faire ici : parklife@vialis.net

Sun Burns Out parle de Parklike 61

 

 

https://www.sunburnsout.com/resistance-alsacienne/

Est-ce la proximité avec les Vosges, réservoir de matière première et importante région de production de papier en France, qui fait que l’Alsace, depuis quelques temps, se pose en terre de résistance du fanzine papier ? A Strasbourg et Colmar, deux activistes de la première heure, Renaud Sachet et Mathieu Marmillot, chacun à leur rythme, perpétuent une de ces traditions dont on a bien du mal à se défaire.

Le premier est de loin le plus prolifique. Depuis mai 2018 pour Langue Pendue (10 numéros) et le printemps 2020 pour Groupie (3 numéros), Renaud Sachet nous parle de façon très personnelle et érudite de sa passion pour la musique en langue française, sans aucune limite ni barrière. Exhumant quelques formidables madeleines de nos 90’s (un premier numéro spécial Lithium et un second en préparation, un autre sur les groupes de l’ouest de la France), il s’attache à nous bousculer dans nos certitudes grâce à une ouverture d’esprit insoupçonnée qui rend fréquentable Aya Nakamura, fait se croiser communiantes lo-fi (Paris Banlieue) et jeunes pousses du rap game (LL et Marwa Loud) tout en mettant l’accent sur des outsiders magnifiques (Thousand, Lispector, Ricky Holywood). Et comme on ne se refait pas, Renaud qui a longtemps été cheville ouvrière des labels Antimatière et Herzfeld publie des cassettes mettant à l’honneur un ou des artistes présents dans ses fanzines.

En attendant la suite des aventures de Groupie/Langue Pendue, plus au sud de la plaine d’Alsace, avec un rythme bien moins affairé, le label Parklife dirigé par Mathieu Marmillot sort, 12 ans après le premier Parklife 060, son nouveau maga-fanzine Parklife 061. 90 pages d’un noir et blanc glacé, quasi luxueux et d’une sobriété graphique salutaire pour exprimer non sans nostalgie mais dans une certaine visée documentaire son amour des années 1980 post punk. On y croise Philippe Pascal pour l’une de ses toutes dernières interviews, James Nice (archiviste génial des labels Les Temps Moderne et héritier de Factory Bénélux), The Wake, Mark Reeder, l’homme aux mille vies, on y fréquente d’étonnants clubs comme l’incroyable Caveau du Marcaire, boite new wave perdue au fin fond d’une vallée vosgienne plus célèbre pour son fromage que pour ses corbeaux et part à la rencontre de photographes mythiques comme Philippe Carly ou David Arnoff. Mais Mathieu, également rédacteur chez nos confrères de Benzine vit aussi avec son temps et nous fait découvrir les strasbourgeois du Plus Simple Appareil ou les prometteurs Sinaïve, également favoris de Renaud Sachet… qui se livre lui-même un peu plus en interview. La boucle est bouclée, solidarité régionale et passions communes. En prime, le groupe de Mathieu, les Manson’s Child, livre sur un authentique flexi disc une version plutôt personnelle du célèbre I Know Where Syd Barrett Lives des Television Personalities auxquels un bel article est également consacré.

Cette passion de l’écriture et de la micro-édition que partagent Renaud et Mathieu est d’autant plus jouissive que dans ce monde numérique où presque tout n’est qu’urgence, vite publié, lu, digéré et oublié (cette news comprise, évidemment), ce petit plaisir de feuilleter, laisser trainer sur une table de salon ou de chevet, dévorer ou déguster pour enfin méticuleusement archiver n’a décidément pas d’équivalent.

Auteur : Olivier Henry

Zut parle du Fanzine PARKLIFE 061

https://www.zut-magazine.com/categorie/culture/edition/parklife-061-le-fanzine-qui-relie-munster-a-manchester

Le fanzine qui relie Munster à Manchester
Sortir un fanzine en 2021 ? Ben ouais, c’est le parti pris de Mathieu Marmillot, infatigable défenseur de la cause underground depuis Colmar, avec Parklife 061, objet classieux et bientôt culte (150 exemplaires seulement) avec une forte valeur documentaire ajoutée ainsi qu’un flexi-disc transparent de son groupe, les Manson’s Child qui reprennent Television Personalities. Pour anciens et jeunes gens modernes.
De Munster à Manchester, du Marcaire à l’Hacienda… Le label colmarien Parklife Records vient de publier un fanzine classieux qui balaye quarante ans d’underground en établissant des correspondances parfois inattendues. Intitulé Parklife 061, l’élégant ouvrage — Mickaël Dard s’est chargé du graphisme —, comporte en bonus un flexi-disc transparent des Manson’s Child qui reprennent I Know Where Syd Barret Lives des Television Personalities.

« Les webzines, c’est bien mais ça s’oublie le lendemain », indique Mathieu Marmillot, boss du label et leader des Manson’s, qui a profité du premier confinement pour réaliser cette publication onze ans après un premier numéro : Parklife 060. « Les groupes qu’on a interviewés étaient bloqués chez eux. Quand on attendait deux pages, les mecs répondaient sur six pages. C’était le meilleur hommage qu’on pouvait leur rendre en faisant presque un magazine de luxe. »

Voilà pour la forme. Le fond, lui, propose une haute valeur documentaire avec des photos inédites comme celles des Prisoners, pris sur le vif et la braguette ouverte, dans les coulisses du Bandit à Strasbourg, le 10 décembre 1983. Autres raretés, ce cliché de Joy Division au Plan K à Bruxelles en 1979 et une série issue du concert de Stereolab, renforcés sur scène par David Pajo (Slint, Tortoise, Papa M…), le 20 octobre 1995 à la salle 06 de la Maison des associations à Colmar.

Pour raviver les souvenirs chez les quinquas modernes, il y a cet incroyable volet consacré au Marcaire à Munster avec les entretiens de Gabrielle Haumesser, la prêtresse du lieu, et de Norbert Sparrow, le DJ américain qui mixait Prince avec Gang of Four, les Dead Kennedys avec Frank Sinatra, au début des 80’s, et qui mettait de temps à autre la maréchaussée locale sur les dents en raison de l’afflux soudain de clubbers hélvètes et allemands. Un lieu que n’a pas fréquenté Renaud Sachet, trop jeune bien qu’éminent intermittent de la pop underground en Alsace, qui se livre au travers d’un entretien-fleuve.

Le sommaire de Parklife 061 comporte également une biographie précieuse des Television Personalities, signée Étienne Rohmer, un entretien et un blind-test des regrettés Marquis de Sade, des échanges passionnants avec le photographe Philippe Carly et le producteur Mark Reeder, des compte-rendus de concerts de New Order… Sans sombrer dans le passéisme du genre « c’était mieux avant », l’ouvrage cible quelques valeurs montantes comme les Parisiens d’Entracte Twist, les Bretons de Denner et les prometteurs Sinaïve, croisement entre Dominique A, The Jesus & Mary Chain et les Stooges, localisés près de la gare de Strasbourg. Bref, on rêverait presque d’un autre confinement hardcore pour lire la suite. D’autant que cet exemplaire a seulement été tiré à 150 exemplaires !

Parklife 061 (20 euros)
En vente au DéTour à Saint-Louis, Mélodie en sous-sol à Mulhouse, le Discobole à Colmar, Locked Grooves à Strasbourg et la Face cachée à Metz. Et par correspondance sur le site des mansonschild.com

Par Fabrice Voné

Le fanzine parklife 061 + flexi 45t des Manson’s Child sont disponibles

PARKLIFE 061 Magazine + Flexi45t 2021 20€+5€port

Rien de mieux que bien débuter l’année 2021.
Parklife records est heureux de vous présenter le nouveau numéro du magazine Parklife 061.

92 pages consacrées à la musique indépendante, aux clubs rock, à la photographie et aux documentaires. En bonus, un Flexi 45t transparent des Manson’s Child «I Know Where Syd Barrett Lives», dont le clip dépasse les 2100 vues sur YouTube.

Le sommaire vous entraine à Berlin, Paris, Glasgow, Strasbourg, Bruxelles, Munster, Londres, Fribourg, Rennes, Los Angeles et Manchester.

Le graphiste Michael Dard a apporté un soin particulier aux typographies -suisses- et à une mise en page sobre et épurée. Couverture couleur, intérieur noir&blanc satinée pour un meilleur rendu des photos.

Ils ont participé à ce projet :
Etienne Rohmer (auteur d’ouvrages historiques et inconditionnel des Television Personalities depuis quatre décennies)
Thierry Danet (musicien et directeur de la salle de concert Artefact – La Laiterie et du festival Ososphère à Strasbourg),
Mathieu Marmillot (Parklife Records et rédacteur chez Benzine Magazine et Electrophone)
Dr Karsten Böhm (programmateur de la salle de concert Slow Club à Fribourg)
Gilles Le Guen (musicien, Dj et coordinateur des compilations Des Jeunes Gens Mödernes parues chez AgnèsB et spécialiste de la new-wave et du post-punk 1978-1983)

Mathieu Jeanette (blogger chez Hiero Colmar)
Jason LeValley (directeur de Downtown Radio (KTDT) à Tucson et rédacteur chez It’s Psychedelic Baby Magazine)
Eric Davidson (chanteur de New Bomb Turks et auteur de We Never Learn – The Gunk Punk Undergut, 1998-2001)
Vincent Fallacara (chanteur de Lüderitz)

SOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRE

Dossiers :

– Un esprit punk dans un corps pop, ou la gloire posthume des Television Personalities avec le témoignage de J.D Beauvallet, fondateur des Inrockuptibles

Le Marcaire, club new-wave de Munster, entretiens avec Gabrielle Haumesser propriétaire, reine des nuits underground de la vallée et le DJ américain Norbert Sparrow + photos inédites.

– Hommage à Nick Marsh (1962-2015) chanteur de Flesh For Lulu et guitariste de The Urban Voodoo Machine

– Enivrons-nous avec Stereolab + cahier photos du concert Salle 06 à Colmar en 1995

– On tour avec New Order (Paris,Turin, Londres et Lyon)

– Le retour de Marquis De Sade au TNS de Strasbourg + blind test + Lettre

– Le Bandit club rock Strasbourg 1983-1987 en photos inédites.

– Enquête autour d’une photo inconnue de Joy Division

Interviews :

Mark Reeder, musiciens-producteur et sujet principal du documentaire B-Movie Lust & Sound in West-Berlin

1979-89 diffusé sur Arte et au 65e Festival International de Berlin

James Nice, des labels Les Disques du Crepuscule, Factory Benelux et Les Temps Modernes Recording.

The Wake, groupe indie pop de Glasgow

Philippe Carly, photographe bruxellois et auteur du livre Au PlanK, New-Wave photos

The Chocolate Watchband, groupe 60’s américain culte

Renaud Sachet, musicien indie-pop strasbourgeois, ex-boss du label Herzfeld, auteur des fanzines Langue

Pendue et Groupie et rédacteur chez Section26

Denner, groupe cold-pop de Rennes et le Dj Gilles Le Guen

Entracte Twist, groupe garage-növo de Paris

Sinaive, groupe noisy-pop de Strasbourg

Le Plus Simple Appareil, groupe de chansons françaises expérimentales de Strasbourg

David Arnoff, photographe travaillant à Los Angeles puis Londres durant les 80’s et 90’s.

Chroniques de disques :

– MarcSeberg83
– MooseXYZ
– NormaLoySacrifice

Flexi 45t transparent Manson’s Child « I Know Where Syd Barrett Lives » (Dan Treacy)

Où trouver Parklife 061 ?

Gibert Joseph (Paris), Transat (Poitier), Total Heaven (Bordeaux), Locked Grooves (Strasbourg),Mélodie En Sous-Sol (Mulhouse), La Face Cachée (Metz), Discobole (Colmar), 72 Records(Bruxelles), Le DeTour (Saint Louis), Dialogues Musiques (Brest), ( Tokyo), La Malle à Disques (Amiens)

Commande et réservation par mail : parklife@vialis.net : Prix : 20€ + 5€ port

Paypal : mansonschild9@hotmail.com

Mathieu & Parklike records team

Parklife records – Colmar